Validation des acquis

La validation des acquis est encadrée par la loi. Elle consiste à faire reconnaître officiellement les connaissances et les compétences que chacun a pu acquérir, par son activité professionnelle ou personnelle, en vue de l'accès à une formation ou de l'obtention d'un diplôme.
 

Validation d'Acquis - Décret du 19 août 2013
Elle permet d'accéder à une formation sans avoir le titre requis ; mais elle n'octroie pas ce titre.

Les acquis pouvant donner lieu à validation :   
  • toute formation (suivie dans un établissement ou une structure de formation, publique ou privée)
  • l'expérience professionnelle (en situation salariée ou non)
  • l'autoformation
  • l'expérience personnelle
Pour accéder aux conditions, cliquez :  Validation d'acquis décret 19 août 2013

  Validation d'Acquis - VAE 2002  La validation des acquis de l'expérience pour obtenir totalement ou partiellement un diplôme

Cette validation est aussi appelée VAE 2002, puisqu'elle est définie par la loi du 17 janvier 2002.
Elle permet de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'obtention d'un diplôme. Elle produit les mêmes effets que les autres modes de contrôle de connaissances et des aptitudes.
 

  • Les diplômes pouvant être obtenus :

    Exclusivement les diplômes délivrés au nom de l'Etat : DUT, licences, licences professionnelles, masters.
    Ne peuvent donc être obtenus par cette voie : ni les niveaux intermédiaires (de 1ère ou 2ème année de licence, ou de 1ère année de DUT ou de Master), ni les diplômes d'universités(DU).
  • Les acquis pouvant donner lieu à validation :

    L'ensemble des compétences, connaissances et aptitudes issues d'une activité salariée, non salariée ou bénévole
    Les études supérieures accomplies en France ou à l'étranger quelles qu'en aient été les modalités et la durée
Pour accéder aux conditions, cliquez :  VAE 2002